Conseil du mois – Le Conseil Communal Enfant de Savalou

Ce mois-ci, nous nous intéressons au Conseil Communal Enfant de Savalou (commune de 100 000 habitants), au Bénin. En effet, ce Conseil qui a été créé le 1er mars 2013, n’a pas pu être présent lors de notre Congrès, malgré sa forte motivation ! Focus donc sur ce conseil et son  organisation !


Quelle est la “forme” du CCE ?

Le CCE Savalou est un mouvement associatif mobilisant tous les enfants résidant dans la Commune. Ainsi il compte des membres actifs, qui sont les élus et des membres passifs, regroupant tous les autres enfants de la Commune. 35 membres composent actuellement ce conseil, chaque enfant a un rôle particulier : un “Maire Enfant” est élu tous les ans, il est accompagné par deux adjoints au Maire Enfant. Les autres enfants se répartissent des responsabilités diverses telles que, “Chef d’Arrondissement Enfant” qui sont les relais au sein des arrondissements du travail du conseil.


La politique locale est d’outiller progressivement les enfants de la Commune de réflexes citoyens, de comportements civiques et des capacités intellectuelles nécessaires pour faire d’eux de dignes leaders dans le futur. Ainsi,  9 – 14 ans est la tranche d’âge au cours de laquelle l’apprentissage, la vie associative et la personnalisation de soi sont le plus assimilable pour forger nos leaders de demain. C’est d’ailleurs un facteur motivant pour les plus jeunes (2 à 9 ans) de se décider très tôt à bien travailler à l’école pour devenir plus tard un enfant leader de la Commune (membre actif du CCE).

Quel mode de désignation des jeunes ?

Deux modes successifs sont fondamentaux dans la désignation des jeunes :

Il s’agit de la performance scolaire et de l’élection. Ainsi, les deux meilleurs élèves  des classes de CM1 et de CM2 de chaque groupe scolaire sont respectivement retenus comme délégués scolaires. Ces derniers se réunissent ensuite pour élire le Maire Enfant et les autres organes du CCE. Les postulants aux postes de Maire Enfant et de ses deux adjoints doivent nécessairement figurer parmi les cinq premiers élèves de CM1 de la Commune. Les postes de Chefs d’Arrondissements Enfants doivent également être délégués en classe de CM1. Seuls les délégués en classe de CM2 des écoles de zones urbaines peuvent postuler et être élus aux postes de Conseillers des Chefs d’Arrondissement Enfants.

Une fois élu, Le Maire Enfant désigne lui-même, parmi les enfants en situation de handicap, leur représentant. La représentante des filles de la commune, Miss Noël,  est élue au cours d’une soirée de réjouissance entre enfants.  Cette soirée  se déroule lors des fêtes de Noël et  a pour objet de remettre des  jouets et de servir des repas de fête aux enfants vulnérables (handicapés, orphelins, malades chroniques).


Les élus sont des membres actifs qui gèrent le CCE, représentent les enfants au sein des instances de décisions et planifient en conséquence les actions. Ainsi, dans l’exercice de leurs actions, d’autres enfants, non élus, peuvent être désignés par les élus pour des missions bien précises. Ainsi, des comités, cellules et commissions sont mis en place pour mener des actions. Il s’agit par exemple de la cellule de participation citoyenne enfant, de la cellule de communication du Maire Enfant, des commissions “éducation pour tous”, “eau hygiène et assainissement”, “santé”, “protection de l’enfant” et “appui aux OEV”, de la troupe théâtrale communale des enfants, du comité de suivi du fonds communautaire d’appui à l’enfance vulnérable, des Responsables enfants chargés du suivi de Projets du CCE, etc… Ainsi les enfants sont outillés et responsabilisés selon des compétences et des besoins bien précis.

Quel service de rattachement au sein de la collectivité ?

Le service des affaires sociales de la Mairie. Dans son cahier des charges, c’est ce service qui s’occupe entre autres, de toutes les questions concernant le bien-être des enfants de la Commune. Ici, dans le but d’éviter toute politisation de ce mouvement associatif, l’encadrement du CCE est sous la responsabilité directe de la société civile locale qui, a désigné+ l’ONG PERLE SOCIALE, spécialisée en la matière, pour cette mission. Ainsi, cette organisation met au service des enfants un animateur principal dont elle assure le salaire. Elle met également au service des enfants, et ceci selon ses disponibilités, un budget de fonctionnement couvrant les charges liées aux réunions et aux communications du CCE. L’ONG PERLE SOCIALE désigne ensuite des animateurs secondaires, tant au niveau de l’administration publique que privée, qui l’accompagnent dans cette mission. Elle rend régulièrement compte des actions du CCE à l’administration municipale (service des affaires sociales).


Durant cette première mandature, plusieurs actions sont déjà menées par le CCE Savalou:

– les actions de plaidoyers pour l’adoption du code de protection de l’enfant, pour l’envoi et le maintien des filles à l’école, pour la prise en compte des besoins des enfants dans le budget communal… – la participation aux sessions communales – les actions de sensibilisation sur les droits et devoirs des enfants à travers des émissions radiophoniques animées par les enfants eux-mêmes, des “descentes” sur le terrain – la participation aux actions de célébration des journées nationales et internationales (journée de l’arbre, journées de l’enfant…) – des actions humanitaires à travers le don de manuels scolaires, de vivres, de vêtements et jouets aux orphelins et enfants vulnérables – la réalisation des études de faisabilité pour la construction de cinq forages équipés de pompes à motricité humaine dans des écoles (pas encore de financement pour la phase de travaux) – les séances de salubrité publiques tous les derniers samedis de chaque mois – l’octroi de prix aux excellents élèves de la commune – l’organisation de tournoi de football, d’activités sportives et récréatives dont l’émission “le club des fans” à la télévision nationale du Bénin – l’organisation de visites découvertes touristiques et excursions pour enfants – le projet nutritionnel communautaire (phase d’exploitation agricole et d’élevage de volailles aux domiciles des enfants)

Quelles échéances au calendrier 2015 ?

Fin de cette première mandature en 2015; donc élection en mars 2015 – Poursuite de actions avec un accent particulier sur le renforcement des capacités du CCE et l’installation de tous ses organes – Construction de points d’eau potable dans les écoles Construction de bibliothèques d’arrondissements – Construction d’espaces de jeux – Reboisement et protection de l’environnement – Etablissement de partenariats internationaux, jumelage avec d’autres conseils – Adhésion aux conseils et/ou réseaux internationaux d’enfants – Plaidoyer pour l’installation de conseil d’enfants dans toutes les Communes du Bénin et la création de l’Association Nationale des Conseils d’Enfants du Bénin (ANACEB)

Quels outils de communication propres au conseil ?

Radio locale, internet, affiches, correspondances, crieurs publics.

Le conseil a-t-il évolué depuis sa création ?

En un an d’exercice, le CCE Savalou qui, au départ était comme un tabou à cause du pouvoir non donné à l’enfant dans les instances de décisions (contraintes socioculturelles), est devenu aujourd’hui une convoitise locale et régionale. Les communes avoisinantes envoient leurs fils visiter le CCE et échanges sur ses acquis. Sa visibilité à l’international s’améliore avec sa collaboration avec l’ANACEJ. Son seul problème demeure l’insuffisance de ressources. Mais avec son ouverture à l’international, le CCE Savalou espère établir des partenariats pour le renforcement de ses capacités et des voyages d’échanges.

Propos recueillies auprès de Ulrich Dazogbo

Directeur Exécutif de l’ONG “Perle Sociale”

Pour contacter ce conseil : Mail ou Facebook

#international

0 vue

À PROPOS

RECHERCHER

SUIVEZ-NOUS

Conception Maël Bourguignon

Mentions légales © 2019 Anacej