Retour sur la #ConventionPourAgir de la Confédération des MJC de France


Les 22, 23 et 24 octobre derniers, Amélie Werdmüller et Adeline Marie-Sainte du Comité jeunes de l’Anacej ont animé un atelier sur la place de la parole des jeunes, dans le cadre de la Convention Nationale des MJC de France.

Les participants sur la place Kléber à Strasbourg ©O.Gouttenoire


A l’invitation de la Confédération des MJC de France, l’Anacej, par le biais du Comité jeunes a participé à la “Convention Pour Agir” qui s’est déroulée du 22 au 24 octobre 2015 à Strasbourg.

Ces trois jours de conférence avaient pour vocation d’émettre des propositions pour définir les orientations du réseau des MJC pour les années à venir. A travers une soixantaine d’ateliers co-construits et animés par des jeunes, la Confédération a fait le choix de la confiance envers la jeune génération. A la fois acteurs et participants, les jeunes engagés au sein des différentes MJC, d’organisations de jeunesse et d’éducation populaire de France et d’ailleurs, ont pu débattre et émettre des propositions soumises au vote des participants lors de l’assemblée plénière du samedi matin, dans l’hémicycle du Parlement européen.


Le ComJ et les jeunes des Juniors Asso se préparent pour le défilé #StopAuxClichés ©Anacej


Ainsi, Amélie et Adeline, du Comité jeunes de l’Anacej ont animé deux ateliers autour de la thématique “Qui a dit que les jeunes n’avaient rien à dire ?”, le vendredi 23 octobre. Rassemblant des jeunes engagés, des professionnels de la jeunesse et des élus, ces ateliers construits autour d’un débat mouvant a permis de faire émerger 4 phrases défis :

– “Les jeunes ont des choses à dire, ÉCOUTEZ NOUS !”

– “Faites nous confiance on est RESPONSABLES !!!”

– “Il est nécessaire d’accompagner la libération de la parole !”

– “Entendus… Mais pas écoutés. encourageons le dialogue intergénérationnel”

Au terme de cette journée d’échanges, l’ensemble des participants ont défilé sur la place Kléber de Strasbourg, en brandissant le fruit de leurs réflexions afin de montrer que les jeunes ont des chose a dire ! En parallèle de ce défilé, les associations partenaires de l’évènement*, dont l’Anacej, se sont retrouvées pour co-signer la Déclaration de Strasbourg “De l’urgence et du besoin d’éducation populaire”.

Samedi matin, lors de l’assemblée plénière, les participants ont retenu 3 orientations : lutter contre toutes les formes de discrimination, donner aux jeunes les moyens de s’engager et reconnaître la diversité de ces engagements, mieux donner la parole aux jeunes dans les instances de décision.

La conférence s’est terminée le samedi matin, par un vote en séance plénière, au sein de l’hémicycle du Parlement européen des 3 propositions.


“Nous avons eu l’heureux privilège d’être invitées par la FRMJC-IdF pour participer et représenter le Québec à la Convention des MJC de France. L’énergie que nous avons ressentie était électrisante. D’entendre des jeunes aussi mobilisés nous donne confiance en l’avenir et des relations se sont établies ici que l’on souhaite durables.  Nous y avons retrouvé une communauté d’esprit et la certitude que les structures jeunesse contribuent indéniablement au lien social.” Geneviève Leduc, Katy Normand et Annie Tranchemontagne, directrices de Maisons de jeunes en Montérégie, Québec.

*Autour de la Confédération des MJC de France : L’Anacej, Les Ceméa, Les Centres Sociaux et Socioculturels de France, La Fédération des Maisons de Jeunes en Belgique Francophone, Les Francas, La Ligue de l’enseignement et l’UNHAJ.

#dialoguejeunesélus #engagement #Stopauxclichés #participationdesjeunes #CMJCF #citoyenneté

0 vue

À PROPOS

RECHERCHER

SUIVEZ-NOUS

Conception Maël Bourguignon

Mentions légales © 2019 Anacej