L'Anacej intègre dans son équipe une chargée de formation ! Rencontre avec Léa Margery

Mis à jour : nov. 4

Pour imaginer, faire vivre et pérenniser la participation des enfants et des jeunes dans tous les territoires, l'Anacej renouvelle chaque année ses offres de formation et s'adapte aux besoins des professionnel.le.s enfance-jeunesse. En remplacement de Marie Bohin, à qui on souhaite un bon rétablissement, nous rencontrons Léa Margery, chargée de formation de l'Anacej.


Raconte-nous ton parcours avant de rejoindre l’Anacej ?


J'ai fait des études en philosophie politique et théorie du droit à Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Mes recherches portaient sur les théories de la démocratie participative et sur la façon dont la participation des enfants permet de dépasser concrètement un certain nombre d'écueils inhérents à ces théories. En parallèle de mes études j'ai travaillé pendant 4 ans au COFRADE (Conseil Français des Associations pour les Droits de l'Enfant) au sein duquel j'ai été chargée de coordination et j'ai organisé les Débats d'adolescents à l'Assemblée nationale.


Enfin, rattachée au cabinet de la Défenseure des enfants au Défenseur des droits, j'ai coordonné la Consultation nationale du Défenseur des droits auprès des moins de 18 ans, "J'ai des droits, entends-moi" en 2019 et j'ai participé à l'organisation des 30 ans de la CIDE à l'UNESCO.


Ces événements avaient tous deux pour objectif de renforcer le dialogue entre les pouvoirs publics et les enfants, en insistant tout particulièrement sur les enfants les plus éloignés de leurs droits - ceux dont l'opinion est encore plus largement ignorée.


Sous quelles formes se présenteront les prochaines formations proposées par l'Anacej ?

L'Anacej continue d'accompagner ses adhérents dans la création, l'animation et l'évolution de leurs dispositifs, malgré les conditions sanitaires actuelles. Le défi pour nous cette année sera de profiter des innombrables ressources que nous offre le digital pour proposer des modules de formation à distance adaptés à chacun, efficaces et pertinents.


Je pense que ces nouveaux modes de formation comportent de nombreux avantages à condition qu'ils soient mêlés à des modules de formation en présentiel (si les conditions sanitaires le permettent), car le contact entre les différents participants est essentiel pour créer du lien et mettre en pratique ce qui est appris. Les formations digitales permettent l'individualisation des parcours, un accompagnement au plus près, la possibilité d'évaluer en ligne et de tendre vers une certaine professionnalisation. Certains outils de formation digitale permettent également de faciliter la collaboration entre les apprenants, sachant que cette collaboration joue un rôle fondamental dans l'apprentissage.


Si vous souhaitez participer aux prochaines formations ou avoir plus d'informations, vous pouvez contacter Lea Margery par mail ou au 01 56 35 05 32.

À PROPOS

RECHERCHER

SUIVEZ-NOUS

Conception Maël Bourguignon

Mentions légales © 2019 Anacej