Les jeunes schilikois.e.s s’expriment sur la liberté d’expression !

Mis à jour : févr. 5

La Maison du jeune citoyen de Schiltigheim anime « Les rencontres citoyennes sur la liberté d’expression » en milieu scolaire, dans le cadre de la politique jeunesse de la Ville de Schiltigheim, adhérente de l'Anacej depuis près de 30 ans.

Suite à l'épisode tragique survenu en France le 16 octobre 2020, qui a soulevé des questions sur la liberté d’expression, la Maison du jeune citoyen, dans son rôle de lieu tiers et lieu-ressource pour l’expression de la parole des jeunes, a proposé aux collèges d’ouvrir un dialogue avec la jeunesse, permettant un débat de fond avec les élèves sur la liberté d’expression. Cette proposition a trouvé écho parmi les principaux des collèges Rouget de Lisle, Leclerc et Lamartine (qui accueille désormais des élèves schilikois.e.s), et grâce à la dynamique de ses coordonnatrices REP ce projet appelé Les rencontres citoyennes sur la liberté d’expression est né à la mi-novembre 2020.


Ces interventions sont le fruit d’un travail pédagogique co-construit dans un esprit participatif, par l’équipe participation citoyenne de la Maison du jeune citoyen, les coordonnatrices REP et les enseignant.e.s s’inspirant des remontées du terrain : de réactions, de situations ou de questionnements soulevés par les élèves, en lien avec la thématique de la liberté d’expression et de la laïcité.

Afin de travailler en cohérence avec le programme scolaire, ces rencontres citoyennes s’inscrivent dans la continuité pédagogique des expositions "9-13 Moi jeune citoyen.ne" et "13-18 Questions de justice", accueillies dans ces établissements.


Le débat mouvant

Se fondant sur un esprit critique à éveiller, les rencontres citoyennes se font sous forme de débat mouvant, un outil d’animation qui favorise la participation, met les participant.e.s en position active de réflexion et d’interrogation critique. Il suscite l’intérêt et le débat au sein du groupe et permet aux jeunes de s’exprimer sans se sentir jugé.e.s, de déconstruire les préjugés et faire émerger des pistes de réponses.

Trois rôles sont donnés au sein du débat :

- les animateur.trice.s, portés par l’équipe de la Maison du jeune citoyen,

- les participant.e.s, les jeunes élèves

- les modérateur.trice.s, des membres des associations Licra et Themis, selon les niveaux, interviennent afin de donner une parole fondée et plus spécifique basée sur la loi pour apporter plus de poids au débat face aux élèves ainsi qu’une parole bienveillante qui puisse temporiser les échanges.


Ainsi, sur la période de fin janvier et mi-juin 2021, sont prévues un total de 42 interventions, environ 1000 élèves des classes de 6e et de 4e des Collèges Rouget de Lisle, Leclerc et Lamartine. Certaines interventions sont également prévues auprès des primaires, notamment pour les écoles Rosa Parks et Leclerc.


Les modérateurs :

La Licra : La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme est une association luttant contre le racisme et l'antisémitisme en France, mais également sur le plan international. Elle est fondée en 1928 sous le nom de Ligue internationale contre l'antisémitisme.

THEMIS : Créée en 1990, Themis est une association d’accès au droit pour les enfants et les jeunes. Les thèmes abordés sont le droit de la famille, le droit pénal, le droit des étranger.ère.s, les discriminations, le droit du travail ainsi que de nombreux autres domaines de la vie quotidienne des jeunes.


Les rencontres citoyennes, un des axes du Parcours à l’autonomie et à la citoyenneté des jeunes schilikois.

En 2021, un des axes forts de la politique jeunesse portée par Sophie Mehmanpazir, adjointe à la Jeunesse aux Sports et à la Vie associative, est le "Parcours à l’autonomie et à la citoyenneté des jeunes schilikois.e.s". Il est né de la volonté de renforcer l’autonomie des jeunes dans la réalisation de leur parcours personnel et citoyen ainsi que les valeurs de la citoyenneté, de l’égalité des droits et des devoirs du citoyen, de la citoyenne.

Animé par le Service Enfance Jeunesse de la Ville et co-construit avec les partenaires jeunesse de proximité, ce projet est une réponse collective sur la question de la jeunesse et particulièrement dans les QPV. A travers un dialogue structuré avec la jeunesse schilikoise, ce projet vise également à identifier leurs attentes et leurs besoins.


Le parcours à l’autonomie et à la citoyenneté pour des jeunes schilikois.e.s repose sur deux axes forts : d’une part, le parcours jeunes Information Jeunesse (IJ) avec une campagne d’information et d'accompagnement au recensement des plus de 16 ans et des formations sur le fonctionnement de la Ville dans le cadre des jobs d’été. D’autre part le parcours citoyen avec des rencontres citoyennes sur la liberté d’expression au sein des collèges et le renouvellement du Conseil de jeunes. Il s’agit pour les jeunes de devenir des citoyen.ne.s actif.ve.s et éclairé.e.s.

La Maison du jeune citoyen affirme ainsi son rôle de lieu ressource pour la jeunesse, les professionnel.le.s et partenaires jeunesse en promouvant l’expression et l’éveil des jeunes, l’esprit critique, l’autonomie et la culture de la participation sur tout le territoire.


Pour plus d'informations, veuillez contacter par mail Adriana Cavani-François, Responsable de la Programmation de la Maison du jeune citoyen de Schiltigheim.

À PROPOS

RECHERCHER

SUIVEZ-NOUS

Conception Maël Bourguignon

Mentions légales © 2019 Anacej