Prix Anacej, les jeunes cultivent les liens intergénérationnels

Plus qu'une dizaine de jours pour candidater à la 10ème édition des prix Anacej Jeunes Citoyens 2020. Les thématiques intergénérationnelles trouvant parfaitement leur place au sein des prix, retour sur les actions nominées des précédentes éditions dans cette catégorie, en partenariat avec La Palme de l'Initiative Intergénérationnelle.


Le jardin des saveurs du CMJ de la Roche-sur-Yon

Le jardin des saveurs est un jardin partagé dans le quartier où se situe l’EHPAD Saint-André. Le but de cette démarche est de faire participer toute la population du quartier dans la vie du quartier. La démarche est donc axée sur l’intergénérationnel et l’environnement.

Les 13 CMJ souhaitaient piloter et en mettre en œuvre des actions de sensibilisation et d’information sur « la nature en ville » et sur l’intergénérationnel. Les CMJ ont participé à l’élaboration du projet en allant à la rencontre des résidents de l’EHPAD, ils ont choisi les aménagements pour que cela conviennent au plus grand monde et ont participé à l’inauguration du jardin.

Les CMJ se sont rapprochés des résidents de l’EHPAD. Le projet a touché la population d’un quartier de la Roche-sur-Yon. Les résidents de l’EHPAD se sentent plus intégrés dans la vie du quartier. Ce dernier a ainsi permis aux CMJ d'être acteurs et concepteurs d'un espace vert partagé. Ils avaient à cœur que cet espace puisse mieux intégrer les personnes âgées de l'EHPAD dans la vie de leur quartier. Au delà d'un projet "environnement, propreté, sécurité", les CMJ ont également réalisé un projet solidaire et citoyen, de part son implication envers des personnes âgées.

Un SLAM intergénérationnel à Saint-Cyr-l’École

Ce projet est un SLAM intergénérationnel pour que les jeunes puissent rencontrer les différents publics de la commune. L’idée est venue grâce à un intérêt commun pour la musique, le SLAM a ensuite été retenu. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’activité annuelle du CMJ.


Durant 3 mois les jeunes ont planifié et piloté, avec l’aide du service jeunesse (en charge du CMJ), des séances d’écriture, d’enregistrement studio, de shooting photos et de montage vidéo avec les différents acteurs du projet pour aboutir sur le clip intitulé « SLAM intergénérationnel ».


En tout, environ 8 jeunes (13-25 ans) ont contribué à l’élaboration, l’organisation et la mise en œuvre de ce projet et une vingtaine d’autres y ont participé avec également une dizaine de personnes âgées.

Depuis la réalisation de ce projet, le service jeunesse a mis en place un atelier intergénérationnel mensuel avec les associations de personnes âgées. Des cadres photos “géants” avec les clichés pris dans durant le projet ont également été créés et installés dans un parc municipal à la vue du public.


Ce projet a permis aux jeunes de prendre conscience de l’importance qu’a eue et qu’a l’ancienne génération mais surtout de faire découvrir aux personnes âgées une nouvelle culture à travers la musique urbaine : le SLAM. Cela a aussi permis de faire changer tous les aprioris que les uns pouvaient avoir envers les autres et vice et versa.


A Villeurbanne, les jeunes d'hier travaillent avec les vieux de demain

Le projet ? La création d’une fresque avec l’aide d’une association, visionnage de court- métrage et échange avec l’animatrice du « Zola » cinéma, travail d’écriture et déclamation des textes de slam avec un slammeur pro et enfin captation d’une vidéo sur le projet, rien que ça !

8 jeunes et 8 personnes âgées ont participé à ce projet impulsé par le CMJ de Villeurbanne. L'Objectif ? Faire travailler 2 générations autour d’un même projet tout en faisant évoluer les mentalités sur les représentations. L’exposition avec la fresque, le film de 5min et le slam de 10min ont été présentés 2 fois devant un public. A la fin du projet, les jeunes s'étaient même trouvés des points commun avec les personnes âgées.


Des fraises écrasées sur une tartine de pain du côté de Poitiers

Création d’un roman photo autour de la "Mémoire de jardin", grâce à un collectage verbal et visuel par les jeunes afin qu'ils puissent imaginer, théâtraliser, découper, dessiner, coller, maquetter ces tranches de vie racontées. Les jeunes ont pu passer du temps avec les personnes âgées et découvrir leur vie. Durant toute l'élaboration du projet, les jeunes furent accompagnés par leurs animateurs et par un professionnel de l'édition de l'association "la vue est superbe".


La proposition vient des jeunes. Durant deux jours, pendant les vacances de la Toussaint, les jeunes ont constitué des équipes "collectage" composées d’interviewers, de secrétaires et de photographes. Ils ont ensuite composé et construit le projet " Des fraises écrasées sur une tartine de pain" avec l’aide d’un professionnel de l’édition.

- Le roman photo a été l'occasion d'un vernissage avec les résidents de l' EHPAD, les autorités locales, les jeunes et la presse écrite.

- Le roman photo a été distribué dans l'ensemble des collèges, maisons de quartier, foyers logement et EHPAD de la ville ainsi que dans toutes les médiathèques et bibliothèques.

- Parution d’un article dans la presse local

- Plusieurs sollicitations pour participer à des concours / trophées

Le premier apport de ce projet a été, pour ces jeunes, l'affirmation des valeurs de solidarité qui les portaient et qui a constitué cette commission. Ce sont ces mêmes valeurs qui, durant leur 2 années de mandat, les ont porté jusqu'au bout de leur projet.

Il leur a par ailleurs permis d'apprendre le travail collectif dans le respect de chacun. L'accueil et la reconnaissance des publics lors du vernissage du roman photo les ont valorisé et leur a permis confirmé dans leur engagement... Bilan : c'est une grande satisfaction !


Un métier, trois regards grâce au CME de Carquefou

Réaliser plusieurs vidéos où un senior raconte son métier hier, un actif explique ce même métier aujourd'hui, un conseiller municipal enfant imagine ce que sera ce métier dans le futur, voici la mission que s'est donnée le CME de Carquefou...

Les jeunes ont conçu le projet de A à Z. Ce dernier est né de l'envie d'une conseillère de réaliser une action avec des seniors, autour de leurs métiers. L'idée, une fois validée et travaillée avec l'ensemble des conseillers, a été portée par un groupe restreint de 8 conseillers. En effet, un projet vidéo exige du temps et des connaissances techniques... Travailler en petit groupe permet donc à chacun d'être plus investi !


Pour découvrir un plus large panel d'article sur les Prix Anacej, rendez dans la partie actualité du site...


À PROPOS

RECHERCHER

SUIVEZ-NOUS

Conception Maël Bourguignon

Mentions légales © 2019 Anacej