Retour sur la rencontre avec Aurélie Médéa, Adjointe au maire de Saint-Denis de La Réunion

Depuis 2015, l'Anacej travaille avec les élu.e.s et acteur.trice.s des politiques jeunesse ultramarines pour renforcer la participation des jeunes dans ces territoires. La Ville de Saint-Denis de La Réunion adhérente à l'association depuis 5 ans, a été accompagnée par l'Anacej pour la mise en place de son Conseil de jeunes.


En 2020, la Municipalité dionysienne s'est fixée plusieurs objectifs, notamment celui de redonner un nouveau souffle quant à la participation des jeunes aux décision publiques. C'est en ce sens que Aurélie Médéa, Adjointe au maire de Saint-Denis de La Réunion, déléguée à la jeunesse, a été désignée par les administrateur.trice.s de l'Anacej au Bureau, en tant que 1ère Vice-présidente pour travailler avec l'Association sur ces questions. Découvrez l'interview.

En quoi c’est important pour Saint-Denis de la Réunion d’être au sein du réseau de l’Anacej ?


Désireuse de marquer sa volonté de valoriser la citoyenneté des jeunes, la Ville de Saint-Denis a intégré le réseau de l’Anacej depuis 2015. Par le Conseil des Jeunes Dionysiens nous offrons un véritable espace de construction de la vie sociale à celles et ceux qui souhaitent s’investir sur de multiples thématiques. Nous initions depuis peu, de nouvelles méthodes d’implication des jeunes, des réflexions concertées sur des projets d’envergures pour la Ville avec de nombreux acteurs.trices et partenaires et ce selon des modalités différentes.


Ce sont respectivement des sujets que nous souhaiterions partager avec le réseau de l’Anacej. Cela représente pour nous l’opportunité de faire part de nos pratiques, d'apprendre des expériences, de nous nourrir des initiatives des autres territoires et acteurs.trices impliqué.e.s sur ces sujets.


Sur quels axes de travail la collectivité souhaite-t-elle travailler avec l’association ?

Les sujets sont nombreux tant les notions de participation et de construction collective laissent un libre champ. Si nous devions prioriser, certainement que celui de l’impact de la participation des jeunes sur le développement de projets professionnels et personnels arriverait en premier lieu. Se demander comment arriver à faire prendre conscience aux jeunes de leur réelle capacité d’agir ? En quoi ces espaces d’expression, de concertation et de collaboration peuvent contribuer à leur épanouissement donc à leur autonomie ? Quels sont les enjeux pour eux-mêmes et pour la société ? Ce sont des questionnements visiblement partagés sur plusieurs territoires sur lesquels il serait intéressant de se pencher.


Par ailleurs, un autre axe de travail que la Ville de Saint-Denis souhaiterait approfondir, celui de la place du vote dans la vision des dionysiens sur la construction de la société ? Quel sens les jeunes dionysiens accordent au vote et quelles sont leurs attentes face à ce geste démocratique ? Ceci est un sujet particulièrement fort du fait de l’histoire de l’île de la Réunion et qui aujourd’hui encore laisse des traces significatives.

À PROPOS

RECHERCHER

SUIVEZ-NOUS

Conception Maël Bourguignon

Mentions légales © 2019 Anacej