Conseil du mois - Le Conseil des jeunes toulousains et le Conseil toulousain de la vie étudiante

La Ville de Toulouse (31), peuplée de 475 438 habitant.e.s, dispose de plusieurs instances de participation pour permettre aux jeunes d'agir pour leur territoire. Pour ce mois-ci, nous vous proposons de découvrir le Conseil Toulousain de la Vie Etudiante (CTVE) mis en place en 2008 et le Conseil des Jeunes Toulousains (CDJT) créé en 2009.

© Ville de Toulouse

Quelle forme ?

Habituellement, les deux instances sont chacune composées de 60 jeunes élu.e.s. Du fait de la crise sanitaire le nombre a exceptionnellement été réduit à 30 membres. Les conseiller.ère.s jeunes et étudiant.e.s ont entre 15 et 25 ans. La parité femmes-hommes y est plus ou moins respectée.

Pour donner l’opportunité à tous.tes les jeunes étudiant.e.s toulousain.e.s de rejoindre l'instance de leur choix, ils et elles peuvent se porter volontaire lors de la campagne de recrutement ouverte de juin à septembre. mandat d'un an pour le CTVE et le CDJT

Tous.tes les jeunes toulousain.ne.s âgé.e.s de 15 à 25 ans qui habitent, travaillent ou étudient à Toulouse ainsi que tous les étudiant.e.s inscrit.e.s dans un établissement d’enseignement supérieur toulousain sont concerné.e.s par les dispositifs de participation.

Quelle organisation ?


Le Conseil Toulousain de la Vie Etudiante et le Conseil des Jeunes Toulousains sont rattachés à la mission jeunesse et vie étudiante de la Mairie de Toulouse. Une élue référente (Conseillère Municipale Déléguée à la Vie Étudiante) et deux chargées de projets accompagnent les jeunes élu.e.s dans l’animation des réunions et le développement des projets.


La thématique de travail est annoncée lors du recrutement, ce qui permet aux jeunes élu.e.s et étudiant.e.s de rejoindre le CDJT ou le CTVE pour agir sur cette thématique. Le lancement des Conseils permet de créer un moment convivial et une dynamique de groupe en privilégiant les activités d’interconnaissance et de team building.


Au cours des 3 premiers mois du mandat, les jeunes élu.e.s sont formé.e.s sur les compétences municipales, approfondissent la thématique avec les directions, les services de la collectivité, les partenaires ou encore les associations concernées qui se constituent en « groupe expert ». L’objectif est de maîtriser au mieux la thématique afin de proposer un projet adapté. Durant le reste du mandat, les jeunes / étudiant.e.s travaillent à la réalisation du projet en lien avec le « groupe expert ». Le mandat prend fin en juin et à cette occasion les membres des deux instances présentent leur projet à l’équipe municipale.


Tout au long du mandat, les conseiller.ère.s jeunes et les conseiller.ère.s étudiant.e.s travaillent sur une thématique et un projet spécifiques au dispositif. Ils sont parfois amenés à créer des groupes de travail pour avancer simultanément sur des éléments du projet. Toutefois, l’ensemble des décisions se fait en concertation et avec la validation de tous.tes les membres de chaque conseil.


La volonté est d’impliquer les jeunes élu.e.s pendant toute la période du mandat et dans tout le processus de développement du projet. Pour cela, ils.elles sont formé.e.s à l’animation participative afin d’être acteur.trice de leur engagement, de leur projet et de pouvoir connaître les outils de travail collectif et collaboratif. Habituellement, les réunions de travail se déroulent dans les structures municipales (dans les Mairies de quartiers ou maisons de la citoyenneté, à la Mairie Capitole) mais depuis octobre 2020 en visioconférence avec l’outil Teams.


Les deux instances s’appuient sur le budget de fonctionnement de la Mission Jeunesse et Vie Étudiante ainsi que sur le soutien des services concernés par le projet développé par les conseils. Les projets peuvent également être financés par la participation à des concours et appels à projets ainsi que par le soutien financier de partenaires.

"Chaque année, les membres des conseils font preuve de motivation, de dynamisme et de bienveillance afin d’apporter leur avis, leurs idées et de réaliser des projets. Les réunions se passent dans une ambiance conviviale et toujours respectueuse avec des échanges riches, des débats animés. Les évaluations faites par les membres à chaque fin de mandat expriment une expérience positive tant du point de vue personnel que collectif." - Julie Alborghetti, Chargée de projets, Mission jeunesse et Vie étudiante de Toulouse

Les actions phares du Conseil Des Jeunes Toulousains


2018-2019 – Une frise pour découvrir le patrimoine de la Ville

Les membres du CDJT ont souhaité réaliser un projet qui permettrait de faire découvrir ou redécouvrir l’histoire du patrimoine toulousain. Avec l’aide de l’Atelier du Patrimoine et de la Direction de la Communication de Toulouse Métropole, ainsi que les Archives Municipales, le Conseil Des Jeunes a pensé et réalisé une frise qui retrace l’histoire architecturale et sociétale de la ville, de l’antiquité à aujourd’hui. Cette frise a été inaugurée au Capitole, en juin 2019, en présence de Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, et de son équipe municipale. 400 jeunes et étudiants étaient également présents.


2019-2020 – Des propositions pour rendre accessible la culture à tous les jeunes toulousains

L’an dernier, le Conseil des Jeunes Toulousain.e.s a décidé de travailler sur la culture et, plus précisément, d’agir pour rendre la culture plus accessible aux jeunes toulousain.e.s. La Direction de la Culture a soutenu cette volonté en accompagnant les membres du CDJT à développer des propositions concrètes.

Du fait des élections municipales, ce mandat était particulier (fin de mandat en mars 2020). Néanmoins, ils ont pu déterminer une tranche d’âge pour harmoniser les offres culturelles municipales, développer la proposition d’une carte culture jeune ainsi que d’une application culturelle à destination des jeunes toulousain.e.s.

© Ville de Toulouse

2020-2021 – Une campagne de sensibilisation sur la souffrance psychique des jeunes

Face à la crise sanitaire et aux conséquences sur la santé psychique des jeunes, le CDJT travaille cette année sur un dispositif d’accompagnement des jeunes toulousain.e.s en souffrance psychique / psycho-sociale. En lien avec le Service Communal d’Hygiène et de Santé de la Mairie, ainsi que des associations, le CDJT va réaliser une campagne de sensibilisation et d’information pour accompagner les jeunes en souffrance.


Les membres ont à cœur, autant que les années passées, d’apporter des solutions aux jeunes toulousain.e.s dans cette période si particulière. Malgré la situation, les jeunes sont présent.e.s le jeudi soir en visioconférence pour faire avancer leur projet

© Ville de Toulouse

Les actions phares du Conseil Toulousain de la Vie Etudiante


2018-2020 : Le Green-Pack étudiant

Les étudiant.e.s, en concertation avec la collectivité et les institutions du monde étudiant ont travaillé à une meilleure gestion des déchets sur les campus universitaires toulousains. Le CTVE a proposé la mise en place d’un kit de restauration zéro déchet (lunchbox, couverts réutilisables, écocup, gourde) pour les prés de 100 000 étudiant.e.s toulousain.e.s. Le projet étant ambitieux deux mandats ont été consacrés à sa formalisation et à la recherche de partenaires. Accompagnés par la Mission Jeunesse et Vie Étudiante, les étudiant.e.s ont participé à divers concours et appels à projets, ont démarché des partenaires potentiels et ont réuni prés de 50 000€ d’aides et des accompagnements logistiques. A l’issue du mandat 2019-2020, le groupe s’est constitué en association pour poursuivre le projet et intégrer l’incubateur d’innovation sociale de Toulouse Métropole. Ralentie par la crise Covid, l’expérimentation de leur kit de restauration est prévue dès que les conditions sanitaires le permettront. Ils.elles restent néanmoins mobilisé.e.s en tant qu’acteurs.actrices étudiant.e.s dans le développement durable sur le territoire.

© Ville de Toulouse

2020-2021 : Un dispositif d’aller-vers et de pair-à-pair pour parler de la souffrance psychique des étudiants

Le Conseil toulousain de la vie étudiante 2020-2021 réfléchit à un dispositif d’aller-vers et de pair-à-pair qui permettrait aux étudiants de parler de la souffrance psychique. L’idée serait de se rendre, grâce à l’utilisation d’un camion aménagé, sur les campus étudiants, dans les résidences universitaires et sur les lieux fréquentés par les étudiant.e.s afin d’offrir un espace d’échange et de discussion sur l’état de santé des étudiant.e.s dans un esprit convivial et bienveillant. Cela permettra de briser les tabous autour de la souffrance psychique et d’intervenir avant que la situation de l’étudiant.e ne s’aggrave. L’objectif est de leur apporter des informations et des contacts pour les accompagner, les orienter. C’est un dispositif pensé par les étudiant.e.s pour les étudiant.e.s. Le CTVE est accompagné par le Service Communal d’Hygiène et de Santé ainsi que par les institutions du monde étudiant (CROUS, SIMPPS) pour mener à bien ce projet d’ici la rentrée 2021, ils se réunissent également tous les 15 jours en visioconférence le jeudi soir pour travailler autour de leur projet.


Les membres des conseils sont sollicité.e.s régulièrement par la collectivité ou l’équipe municipale pour connaître leurs avis sur différents projets :

  • Développement d’un dispositif d’aide financière pour l’installation des jeunes

  • Campagne de communication pour lutter contre les comportements à risques (alcool, drogue, tabac, écrans, etc.)

  • Participation au jury de l’Appel à Projets « Par et pour les jeunes des quartiers politiques de la ville »


Les conseils disposent de leur propre identité visuelle :


Le site de la Mairie de Toulouse consacre une page dédiée au Conseil des jeunes toulousains et au Conseil toulousain de la vie étudiante, (ces pages sont actuellement en cours d’évolution et de modification pour être plus complètes, cela fait suite à un travail sur la valorisation des conseils avec les membres du CDJT durant le confinement de mars 2020).


Ci-dessous, le clip pour le recrutement a été créé en 2017 pour le Conseil Des Jeunes Toulousains.


Quelles évolutions ?


En 2009, le Conseil des jeunes toulousains était composé de plusieurs comités représentant les jeunes : collège jeunes, collège d’associations créées par des jeunes et collège d’experts associatifs. 5 commissions avaient également été crées : vivre autonome, formation/emploi, lutte contre les discriminations, culture/sport/loisir, international.

En 2012, une délibération modifie l’organisation et le fonctionnement du CDJT en un collège unique de 60 jeunes de 15 à 25 ans qui s'engagent pour un mandat de 2 ans et à traiter plusieurs thématiques imposées.

Enfin en 2017, une délibération modifie une nouvelle fois le fonctionnement et l’organisation du CDJT (format actuel) : 60 jeunes de 15 à 25 ans qui s'engagent pour un mandat de 1 an et une thématique choisie par les membres du CDJT.


Le Conseil Toulousain de la Vie Etudiante a été créé en 2008 avec pour objectif d’être ouvert à tous.tes les étudiant.e.s toulousain.e.s ainsi qu’aux associations étudiantes.

En 2014, une délibération modifie son fonctionnement et son organisation pour en faire un espace d’échange entre représentant du monde étudiant (34 membres représentant 3 collèges, étudiant.e.s, associatif, institutionnel).

Enfin, en 2018, le CTVE prend la forme d’une instance de participation citoyenne ouverte aux étudiant.e.s volontaires sur le même format que le CDJT.


Quels liens entre les jeunes du conseil et les autres jeunes de la ville ?

Les membres de chaque instance travaillent toujours sur un projet ou sur des propositions de projets pour les jeunes et étudiant.e.s de Toulouse. Les membres des conseils souhaitent pouvoir consulter les jeunes toulousain.e.s sur leurs idées de projet via des questionnaires et/ou sondages.


Propos recueillis auprès de Julie Alborghetti, Chargée de projets, Mission jeunesse et Vie étudiante de Toulouse

À PROPOS

RECHERCHER

SUIVEZ-NOUS

Conception Maël Bourguignon

Mentions légales © 2019 Anacej