Conseil du mois – Le Conseil Parisien de la Jeunesse

Mis à jour : févr. 6

Le Conseil Parisien de la Jeunesse (CPJ), a été créé en 2003. Alors que le Congrès de l’Anacej d’octobre prochain sera accueilli par la Ville de Paris, nous vous proposons de découvrir l’instance de consultation mise en place par la ville.

Le CPJ mandat 2017-2018, accompagné de Pauline Véron, Adjointe à la Maire de Paris ©MairiedeParis

Quelle forme ?

Le Conseil Parisien de la Jeunesse est composé de 100 jeunes, 50 hommes et 50 femmes, de 15 à 30 ans. La moyenne d’âge des membres de l’instance est de 23 ans.



Chaque année, un appel à candidature est lancé par la Mairie de Paris pour pourvoir au remplacement des sièges vacants (membres arrivés en fin de mandat, atteints par la limite d’âge ou démissionnaires). Le cas échéant, les candidats sont départagés par un tirage au sort réalisé par un huissier de justice. Ce mode de fonctionnement s’est imposé par son ancrage, sa rigueur ainsi que sa facilité de mise en place.


Le CPJ compte dans ses rangs 20% de jeunes qui n’habitent pas Paris mais y étudient ou y travaillent quotidiennement. 80 d’entre eux habitent donc à Paris dans tous les arrondissements de la Ville.

Quelle organisation ?

Rencontre avec la Maire de Paris, Anne Hidalgo ©MairiedeParis

Le CPJ dépend de la Direction de la Jeunesse et des Sports (DJS) de la Ville de Paris, Sous-Direction de la Jeunesse, au service des Politiques de Jeunesse et au sein de la Mission jeunesse et citoyenneté. Ce rattachement permet au CPJ d’être au cœur des dispositifs des politiques de Jeunesse de la Ville. 2 animateurs salariés par la Ville de Paris sont en charge de faire vivre le CPJ.


Les membres du conseil reçoivent chaque année une lettre de saisine de la Maire de Paris qui énumère les champs d’actions et les thématiques où l’expertise et l’engagement des membres sont sollicités. Le travail des membres se fait ensuite en fonction des affinités et des disponibilités de chacun.e. Pour cela, ils se réunissent dans des salles de réunion de l’Hôtel de Ville et en séance plénière, dans l’hémicycle du Conseil de Paris.

Le budget annuel du CPJ s’élève à environ 12 000 € pour toute la communication, l’organisation du séminaire de rentrée, l’impression du rapport d’activité, etc.


Les actions phares ?

De plus, les membres du conseil ont été sollicités par différent.e.s élu.e.s de la Ville pour participer à la réflexion sur les outils de participation citoyenne de la Ville, la sensibilisation des Parisiens à la propreté et au tri, la modernisation de l’accueil et des services en bibliothèque, l’appropriation du patrimoine par les Parisiens ou encore la 2e feuille de route du plan Économie Circulaire.

De plus, comme chaque année, les conseillers parisiens jeunes se sont retrouvés à la rentrée scolaire pour un séminaire consacré au suivi des travaux du précédent mandat, à l’organisation en interne et à la cohésion de groupe. Ils se sont ensuite retrouvés à 3 reprises en séances plénières pour faire le point sur l’avancée de leurs travaux.

Pour en savoir plus, consultez le bilan d’activité 2016-2017 du CPJ.

Quelles échéances au calendrier 2018 ?

Outre les enjeux de réorganisation interne et d’outils d’évaluations qui auront cours lors du séminaire de rentrée, les membres du CPJ vont travailler sur les questions de discrimination des jeunes la nuit, ainsi que sur l’héritage des JO pour la jeunesse de la métropole du Grand Paris. Ils seront aussi associés en octobre à l’organisation, l’accueil et l’animation du 12ème Congrès de l’Anacej.

Pauline Véron, Anne Hidalgo et des représentants du CPJ, à l’inauguration du Café Ambulant

Quels outils de communication propres au conseil ?

Le CPJ dispose d’une page sur le site web de la Ville de Paris, ainsi que d’une page Facebook.


Quels liens entre les jeunes du conseil et les autres jeunes de la ville ?

Le lien le plus direct entre membres du CPJ et la jeunesse se fait grâce à la page Facebook du CPJ, ainsi que par l’intégration des membres dans de nombreux travaux incluant d’autres jeunes de la ville tel que le Comité jeunes de l’Anacej, le Conseil des Générations Futures ou encore le Dispositif Pass Jeune.

Propos recueillis auprès de Benjamin Jeanroy, Animateur du CPJ


#Conseildumois #Comitéjeunes #CongrèsAnacej #participationdesjeunes #politiquesjeunesse #citoyenneté

À PROPOS

RECHERCHER

SUIVEZ-NOUS

Conception Maël Bourguignon

Mentions légales © 2019 Anacej